L'Eternelle... Seconde de Jamel Chaouki Mahdaoui 


Livre d'art / 22 X 31 / 112 pages

"Chaque composition de ce peintre spiritualiste se présente tel le sphinx, en cela qu'elle nous interroge avant que de nous livrer sa réponse ; ici, toute forme relevant de l'imaginaire prend valeur de symbole, toute couleur est verbe ; toute rencontre de l'abstraction et du figuratif est dialogue. Ainsi, une ouvre de Jamel Chaouki Mahdaoui pour séduire les yeux, à priori, n'en sollicite-t-elle pas moins, à posteriori, la réflexion du spectateur. En résumé, le plaisir esthétique qu'offre la forme achevée n'est ici que prélude à une approche de l'esprit dont elle est la traduction plastique, un langage exprimant la pensée.
Autre particularité de Jamel Chaouki Mahdaoui : la faculté de concevoir l'unité formelle du sujet inspirateur émanant de son moi secret et sa fragmentation par laquelle chaque division interne se fait partie intégrante cependant qu'elle apparaît comme une facette d'un vocabulaire ésotérique. Une ouvre qui ne s'offre pas mais se propose et se mérite au terme d'un décryptage en profondeur."

Fragments d'Amour de Jamel Chaouki Mahdaoui

Livre d'art / 23,5 X 16,5 / 64 pages 

« artiste plasticien, Jamel Chaouki Mahdaoui est une figure singulière de la peinture tunisienne. La création chez ce noctambule de l'art ne se limite guère à une expérience d'un quart de siècle d'atelier, elle continue un écriture fort diversifiée et se prolonge à travers ses diverses activités d'illustrateur, de critique d'art, de fondateur de galerie et... d'agitateur culturel. Ses ouvres, encres et huiles, échos de ses émois, désorganisent l'ordre et les couleurs. Elles sont intemporelles - ou leur temporalité est proche de l'instinct - et semblent tisser la trame d'une mémoire. Ce natif de Carthage la rebelle sait - et c'est en cela qu'il est à la fois peintre et poète - que ce n'est qu'en puisant au plus profond de soi, que l'on peut percevoir réellement les choses. » L.Essid

  • -
00:00 / 00:00

L'artiste permet au plus commun des mortels de voir le monde autrement ...